Peinture, le diagnostic plomb avant l’application

Comme tous les produits utilisés pour l’équipement d’une habitation, la peinture nécessite une analyse avant l’application. Effectivement, pour le respect de la sécurité des habitants, tous les matériaux qui interviennent lors de la construction et la rénovation d’une maison doivent faire l’objet d’un diagnostic avant l’utilisation. S’agissant de la peinture, la présence de plomb dans ce produit est interdite. Ce qui implique qu’aucun risque n’est à prendre à ce titre. L’intervention d’un spécialiste est donc requise. Tour d’horizon sur le sujet.

Importance du diagnostic

Depuis l’application de l’article R.32-2 du code de la sécurité publique, la présence de plomb dans les peintures utilisées pour l’habitation n’est plus autorisée. Ceci est dû au risque d’intoxication que cette substance peut provoquer. Pour les logements qui ont été construits avant 1948, ce produit est encore très présent dans les peintures. Ce qui implique qu’une analyse devrait être effectuée au niveau de ceux-ci avant la mise en vente de la maison. Quant aux professionnels du bâtiment, le diagnostic des peintures est automatique avant de procéder à l’application afin de respecter ces normes prescrites. Aussi, pour leur propre sécurité lors des travaux de démolition ou de rénovation, cette démarche est impérative.

Peinture, le diagnostic plomb avant l'application

Reconnaître et éliminer le plomb

À titre de rappel, le plomb est ce type de métal qui est naturellement présent dans la croûte terrestre. Autrefois, ce matériau a été utilisé dans la fabrication d’essence, de gouttières, de boites de conserve, etc. Mais au fil du temps, il a été employé comme étant un pigment dans les peintures. En raison de ses effets néfastes sur la santé, notamment des infections et des troubles neuropsychiques, le plomb a été interdit et sa présence dans les habitations n’est plus tolérée.

Par ailleurs, il est à souligner que la présence de cette matière n’est pas visible à l’oeil nu. De ce fait, il est préférable d’engager un diagnostiqueur pour analyser vos lieux. Aussi, dès que vous constatez que vous avez une peinture datant de plus de 30 ans, il faut se mettre à l’idée que la probabilité de risque est élevée. Pour le spécialiste, il peut mesurer la concentration de plomb existant dans le produit afin de prendre les mesures nécessaires pour son élimination. À l’heure actuelle, la commercialisation de plomb est complètement interdite. Ce qui signifie que le risque de présence dans les peintures vendues actuellement est minime. Toutefois, les professionnels doivent toujours effectuer un diagnostic avant d’utiliser le produit.