En savoir davantage sur le diagnostic plomb

Le plomb est une matière considérée comme étant une sorte de métal qui se trouve dans la croute terrestre. Il a été utilisé pour la première fois au début de la révolution industrielle. À cette époque, son utilisation a surtout été fréquente au niveau de la fabrication de matériaux pour la canalisation d’eau, les gouttières, les boites de conserve, les tubes de dentifrices, de batteries et même de l’essence. À travers le temps, plusieurs produits contenaient du plomb et sa commercialisation est de plus en plus libre. La peinture appliquée sur les bâtiments n’a pas échappé à cette présence. Cependant, ce matériau est nocif pour la santé publique. De ce fait, l’utilisation est interdite et un diagnostic doit être effectué avant l’utilisation de chaque peinture.

Interdiction du plomb

En savoir davantage sur le diagnostic plomb

La médecine expose les problèmes de santé liés au plomb depuis bien des lustres, l’interdiction a pris beaucoup de temps à venir. Effectivement, ces constatations datent de 1713, mais ce n’est qu’en 1915 que la loi interdisant son utilisation est sortie. Les propriétés toxiques du plomb sont dangereuses pour les humains et peuvent engendrer plusieurs troubles. Concernant ces derniers, il s’agit de troubles neuropsychiques, de douleurs abdominales, d’infections des voies rénales, d’anémies, d’hypertension artérielle, de paralysie, d’infection du sang et de troubles du sommeil pour les plus jeunes. La manifestation de ces symptômes peut être différente chez un individu à l’autre, mais ce qui est certain c’est que la santé peut s’aggraver rapidement en cas de propagation du plomb au sein de l’habitation. Pour toutes ces raisons et pour préserver la sécurité et la santé du grand public, la commercialisation de produit, notamment la peinture, contenant du plomb a été interdite depuis 1988, si l’utilisation elle-même n’a plus été autorisée depuis 1948.

Plomb encore présent dans certaines constructions

Puisque des constructions datant d’avant 1948 sont encore utilisées jusqu’à aujourd’hui, il existe encore de la peinture (déjà appliquée) qui peut présenter un danger pour les utilisateurs et pour les ouvriers. Concernant ces derniers, il est impératif pour eux d’effectuer un diagnostic de plomb avant de démolir ou avant de rénover une maison ancienne. Cela fait partie des mesures de sécurité qu’ils devront prendre afin d’écarter les risques d’attaques. Il est à noter que pour les bâtiments qui contiennent du plomb, la propagation de ce dernier peut être très rapide une fois que la structure qui le porte est secouée ou manipulée, surtout si celle-ci est en dégradation. De ce fait, le diagnostic avant travaux est obligatoire. Dans le cas où la sécurité des occupants de la maison ou des professionnels qui s’occupent des travaux est atteinte par une intoxication au plomb, une poursuite pénale peut être soumise aux responsables de cette maison en question.

Effectuer un diagnostic de plomb

En général, pour tous les bâtiments qui ont été conçus avant l’année où l’utilisation du plomb a été interdite, le diagnostic s’impose automatiquement. Toutefois, il est à souligner que toute présence de plomb dans les peintures utilisées dans ces locaux est synonyme de danger. En réalité, seuls les experts pourront déterminer la présence d’éventuels risques pour la santé suite à cette situation. Donc, le mieux serait d’engager un spécialiste pour effectuer le diagnostic. Dans ce cas, c’est lui qui peut définir la concentration de plomb dans la peinture. À titre informatif, le document attestant l’achèvement du diagnostic est indispensable lors de la mise en vente (ou en location) de la maison. Il s’agit d’un document officiel exigé par les règlements. Aussi, notez que ce sont ces mêmes spécialistes qui sont aptes à éliminer la présence de plomb dans ces lieux. Et il en est de même pour la détection du plomb dans les peintures prêtes à appliquer.